Comment gérer sa trésorerie pendant le Coronavirus

MISE EN GARDE 

Cette article ne doit en aucun cas remplacer les conseils de votre expert-comptable.

Quasiment deux mois jour pour jour que les restaurants sont fermés suite à l’arrêté du 14 mars 2020. Deux mois pendant lesquels il a fallu gérer le paiement des fournisseurs, des loyers, des prêts bancaires et autres charges fixes et variables… Sans rentrer dans la polémique, l’Etat a fait beaucoup d’effets d’annonces forts, mais dans la réalité, rien ne viendra remplacer les pertes colossales que les restaurateurs et autres acteurs du CHR subissent actuellement. 

Je vous propose aujourd’hui cet article – comment gérer sa trésorerie pendant le Coronavirus – afin de partager avec vous les bonnes pratiques et questions à poser à votre comptable pour réussir à boucler l’année sans trop de dégâts. 

Décaler et lisser ses charges

goutte a goutte

Cela représente la seule issue pour ne pas déposer le bilan tout de suite étant donné que la majorité des restaurateurs se retrouvent dans l’incapacité de faire face à leurs charges. Le décalage et le lissage des charges sur la fin d’année est la dernière solution envisageable pour survivre. Bien que le gouvernement annonce l’annulation de nombreuses charges, rien n’a encore été voté et pour le moment.

Attention aux effets d’annonces de certains ministres qui dégainent sur Twitter plus vite que leurs ombres ! Un tweet n’est pas un texte de loi !

Dans mon entourage, la majorité des gérants de brasseries, hôtels, restaurants n’entrent dans aucune des cases (j’en fais aussi malheureusement parti) car les conditions ou plutôt les barrières à l’entrée sont très nombreuses ! Aurait-il été trop simple que la seule condition soit la fermeture de l’établissement par l’arrêté 14 mars 2020 ? 

Concernant votre loyer, la seule solution est de prendre contact avec votre bailleur et de lui demander un décalage des loyers.  

Il en est de même pour le remboursement de votre emprunt bancaire (ce qui concerne la majorité des gérants), la banque a certainement dû vous proposer dès le début du confinement une franchise de remboursement de 1 mois à 6 mois. Cette franchise s’accompagne soit d’une augmentation de la durée du prêt d’une durée égale à la franchise (de 1 à 6 mois dans cet exemple), soit d’une augmentation des mensualités de remboursement tout en conservant la durée initiale du prêt.

Attention donc à faire preuve d’une grande vigilance, car la fin de l’année 2020 pourrait se transformer en véritable goulot d’étranglement !

MISE EN GARDE 

Cette article ne doit en aucun cas remplacer les conseils de votre expert-comptable.

Gérer sa trésorerie au jour le jour

C’est dans les pires moments qu’il est impératif voire vital de garder ses idées claires. Afin de savoir exactement ce qu’il restera à payer d’ici la fin d’année et d’éviter de rester bloqué à la barrière du péage, je vous propose la solution suivante, simple et efficace.

Faites un tableau (sur Excel ou sur papier) dans lequel vous rentrez toutes les sommes d’argent qui devront être réglées dans le courant de l’année : loyers, factures fournisseurs, prestataires, URSSAF, SACEM, SPRE, DGFIP, électricité, gaz, assurance… N’oubliez pas la petite case tout en bas pour faire la somme, même si ça risque d’être douloureux…

N’hésitez pas à faire des annotations pour avoir une vision des créances à régler en priorité une fois que vous en aurez la possibilité. Ce tableau est votre point de repère au jour le jour et pourra vous accompagner jusqu’au règlement de toutes les dettes.

Si de bonnes nouvelles arrivent dans les prochains jours de la part du gouvernement, vous aurez tout le loisir de barrer ou d’effacer la ligne correspondante, par exemple en cas d’annulation d’impôt sur les sociétés ou de charges sociales.

Si vous l’avez déjà fait c’est parfait, gardez le précieusement jusqu’à ce que toutes les lignes soient effacées.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour télécharger gratuitement un exemple de tableau Excel que j’utilise tous les jours pour garder un oeil sur l’état de ma trésorerie. 

Faites vous aider par votre expert-comptable afin qu’il valide les informations que vous entrez dans votre tableau de suivi.

Activer le Prêt Garanti par l'Etat - PGE

Le PGE est une excellente solution si votre endettement vous le permet – encore une fois c’est votre comptable qui doit valider cela. Il peut vous permettre de régler immédiatement tout ou partie des différentes charges et autres dettes listées ci-dessus. 

Vous pouvez souscrire au PGE jusqu’au 31/12/2020, mais il est plus pertinent de ne pas attendre si vous en avez la possibilité. 

Si vous décidez d’activer le PGE, vous aurez la possibilité de rembourser tout ou partie du prêt au bout d’un an. Le cas échéant le prêt s’amortira “classiquement” avec le taux en vigueur dans un an. 

Donc encore une fois, faites très attention car cette solution représentera une dette à rembourser à la banque comme un emprunt classique !

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour télécharger gratuitement les démarches pour obtenir le PGE. 

Le prêt régional

Certaines régions comme la région Auvergne – http://pretregion.auvergnerhonealpes.fr/ ont déjà mis en place le prêt rebond. Il s’agit d’un prêt régional en partenariat avec la BPI et cumulable avec le PGE, pour des montants allant de 10.000€ à 300.000€, amortissable sur 7 ans avec une possibilité de différé de 2 ans. 

Une fois de plus, il s’agit d’un emprunt, donc une dette à rembourser tôt ou tard… Mais cela peut aussi être une opportunité de rebondir !

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre comptable et de votre région.

A éviter ABSOLUMENT !

La pire solution qui entrainerait à coup sûr une issue très compliquée serait de cumuler  la souscription du PGE (et/ou du prêt régional) avec le décalage des charges. En choisissant de mixer les deux solutions, ce serait la double peine au moment de rembourser les dettes. Vous devez faire un choix : c’est soit l’un, soit l’autre ! 

Ce choix sera conditionné par les conseils de votre comptable, la santé financière de l’entreprise, votre situation personnelle financière et si vous en avez encore la possibilité, votre préférence.

Je vous souhaite beaucoup de courage pour la suite et n’hésitez pas à partager en commentaire ou sur les réseaux sociaux vos solutions pour garder le CAP pendant cette période compliquée.

Recevez gratuitement les dernières fiches pratiques...

…et autres articles, vidéos, offres spéciales et autres conseils pour réussir l’ouverture de votre restaurant !

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Les 5 clés pour réussir l'ouverture de votre restaurant

Télécharger gratuitement pour découvrir les 5 points clés à prendre en compte avant d'ouvrir votre restaurant
KDO

Je m’appelle Pierre Joly, j’ai commencé ce blog en tant que restaurateur primo-accédant, pour partager avec vous ma progression, mais surtout toutes les infos, astuces, galères et autres péripéties qui font le charme de ce métier ! Vous trouverez dans ce blog un maximum d’articles concrets pour réussir à rentabiliser votre restaurant dès son ouverture 😄. Je partage avec vous ce que j’apprends tous les jours en synthétisant les informations que je trouve un peu partout.

Cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Cet article a 2 commentaires

  1. FRANCINE JEAN MARC

    Bonjour,

    Très bon bon article, réaliste on sent le vécu;
    Je suis comptable de formation est surtout travaille depuis dans 30 ans dans la restauration et connait assez bien le travers de cette profession qui paie aussi maintenant l’absence de personnel qualifié car sous payé pendant des années, manque d’investissement et gestion hasardeux pour certains (confondre trésorerie et exploitation).

    Bien sur actuellement on est sous Oxygène, mais dure va être la reprise et surtout les normes que l’on sente venir va t-elle permettre la pérennité de ce secteur dans l’avenir, car on le sait il faudra se réinventer

    Actuellement Trésorerie renfloué par les aides multiples, mais rien en exploitation, pire quels investissements pour préparer les gestes barrières.
    Le comptable n’a pas toute les solutions le professionnel du chiffre doit s’appuyer sur un groupe d’expert pour sécuriser certains points.

    Le bail (peut on renégocier son loyer trouver des solutions amiables pour que le bailleur comprenne aussi que la valeur du loyer n’est plus celle du 14/3 au soir).
    Valeur du fond de commerce remis en cause, donc impossible de vendre dans de bonnes conditions
    Réaménagement de l’établissement
    Se défendre contre son assurance qui refuse la perte d’exploitation.
    Investissement a prévoir pour ouverture prévu entre le 2 et 15 Juin a minima
    Marketing ( quels recettes futurs a mettre en place et comment se réinventer).
    Synthèse des différentes action par un nouveau business plan
    Aspect psychologie du rebond du chef d’entreprise

    C’est la question que je me suis posé et pour cela que j’ai monté un groupe d’expert qui dans chaque domaine interviens et une synthèse et fait pour savoir quoi faire pour mettre d’abord un plan de sauvegarde puis d’éventuel continuité, le chef d’entreprise souvent seul, ne sait plus qu’elle décision prendre, les professionnels eu aussi reste sur leur acquis et doivent se réinventer.

    Exemple simple, dés le début de la crise,” non la perte d’exploitation n’est pas prise par votre assurance”,
    Combien de restaurateur n’on pas fait de déclaration auprès de son assurance ni demander a leur comptable de le faire) , moi de principe j’ai fait cette déclaration, pas de réponse, réponse du Groupe COVEA (oui ) le 15/4, aujourd’hui remis en cause des autres assurances par leurs propres institutions.

    Bien sur l’expert à un cout, sauf celui-ci est rémunéré sur le résultat, Gagnant, gagnant.

    Bonne continuation pour vos articles

    1. Pierre

      Bonjour Jean Marc et merci pour ton commentaire très complet !
      Situation exceptionnelle, gestion délicate, avenir hasardeux… Pas facile dans ces conditions de faire les bons choix. C’est pour cette raison que j’encourage mes collègues restaurateurs à essayer d’être plus proactif et prudent concernant à l’avenir à court-moyen terme.

Laisser un commentaire

On reste en contact

Vous recevrez gratuitement mes derniers articles, vidéos, podcasts, offres spéciales et autres conseils pour vous aider à créer et développer votre restaurant. Je hais les spams, votre adresse mail ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

A très vite !